Les anciennes lauréates du FAWE organisent un séminaire en ligne pour discuter des pressions subies par les filles dans leur quête d’éducation.

//Les anciennes lauréates du FAWE organisent un séminaire en ligne pour discuter des pressions subies par les filles dans leur quête d’éducation.

Pour célébrer cette année la Journée de l’enfant africain, le Forum des éducatrices africaines (FAWE) a organisé un webinaire explorant les progrès réalisés au cours des 30 dernières années en matière d’accès, de maintien et d’achèvement de la scolarité des filles, en mettant l’accent sur le type de pressions auxquelles les filles sont confrontées pour achever et passer d’un niveau d’éducation à un autre. Le séminaire en ligne a permis d’entendre les voix d’anciens élèves, notamment celles d’adolescentes actuelles, de celles qui se sont aventurées dans les espaces/positions de leadership en matière d’éducation des gouvernements, d’universitaires et de représentants des droits de l’homme de l’ensemble du réseau du FAWE. Des enseignants, des leaders religieux et communautaires se sont également exprimés. Les discussions se sont appuyées sur des expériences à travers l’Afrique et ont donné un aperçu des efforts régionaux visant à éliminer les obstacles à l’éducation des filles. En outre, le webinaire s’est concentré sur la discussion et l’accord sur les moyens de renforcer et de réorganiser le réseau des anciens du FAWE Afrique.

Modéré par Mme Teta Kayitaba, Présidente des Anciens du FAWE Afrique, le webinaire a cherché à mettre en évidence les pressions et les expériences psychosociales, économiques et culturelles vécues en temps réel par les filles lorsqu’elles poursuivent différents niveaux d’éducation. En outre, le webinaire a également présenté des initiatives de changement qui encouragent les filles à surmonter les obstacles à l’achèvement de leur éducation ; il a recommandé de bonnes pratiques multipartites dans les pays d’Afrique qui ont permis à davantage de filles de rester à l’école.

« Il est nécessaire que tous les anciennes élèves partagent leurs coordonnées afin d’aider à la mise à jour de la base de données des anciens élèves du FAWE. Cette base de données permettra au FAWE d’obtenir des informations sur l’endroit où se trouvent nos anciennes lauréates, ce qu’ielles font et les domaines dans lesquels ils aimeraient soutenir le FAWE. Les anciennes lauréates doivent se sentir libres de partager leurs histoires avec le FAWE en vue de leur publication ; cela contribuera à accroître la visibilité du FAWE ». a déclaré Teta Kayitaba, présidente des anciennes lauréates du FAWE Afrique.

Il a été souligné que la pauvreté contribue négativement à l’éducation des filles. La plupart des filles n’ont pas les moyens d’acheter des serviettes hygiéniques et certains parents ne sont pas en mesure de réunir les fonds nécessaires pour payer les frais de scolarité. Le manque de soutien émotionnel et la sensibilisation minimale à la santé sexuelle et reproductive et à l’éducation aux droits ont également été cités comme des défis. Il a également été noté que le FAWE a eu un grand impact sur la vie de nombreuses filles en fournissant des bourses d’études et en renforçant l’estime de soi des filles grâce au modèle Tuseme.

Lors de son discours d’ouverture, Eng. Joy Makumbe, ancienne lauréate du FAWE Zimbabwe, a noté qu’il était nécessaire que les anciens membres se rassemblent et soutiennent d’autres filles en les encadrant, en leur fournissant des serviettes hygiéniques et en contribuant à leurs frais de scolarité. « Les obstacles à l’éducation des filles persistent en Afrique et il est donc nécessaire de continuer à plaider pour leurs droits à l’éducation. » a-t-elle ajouté.

Les panélistes du webinaire comprenaient des anciennes lauréates issues de différentes antennes nationales du FAWE, comme indiqué ci-dessous :

  • Bridget Akurut – Leader des jeunes du FAWE/GPE du FAWE Ouganda
  • Felix Agbogibor – Ancien du FAWE Togo
  • Diana Atsieno – Ancienne du FAWE Kenya
  • Grace Nanyonga – Ancienne du FAWE Ouganda
  • Lamin Jarjussey – Ancienne du FAWE Gambie
  • Wendy Muzite – FAWE Zimbabwe
  • Bakary Abdou – FAWE Sénégal.

Wendy Muzite, du FAWE Zimbabwe et Bakary Abdou du Sénégal ont remercié tous les anciens qui ont participé et les organisateurs du webinaire. Ils ont souligné la nécessité d’un engagement continu au sein du réseau.

By |2021-08-17T13:15:48+03:00août 17th, 2021|Categories: STEM|

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X