Dr. Fay King Chung

/Dr. Fay King Chung
Dr. Fay King Chung

Dr. Fay King Chung

Secrétaire Honoraire

Fay King Chung faisait partie des cinq femmes ministres africaines de l’éducation qui, en octobre 1991, se sont réunies de manière informelle lors d’une réunion de la Banque mondiale sur l’éducation en Afrique pour discuter des obstacles réels rencontrés par les filles et les femmes africaines pour améliorer leur qualité de vie. Elle a été ministre de l’éducation au Zimbabwe de 1988 à 1992.

Membre fondatrice du FAWE, Dr. Chung est actuellement membre du Conseil d’administration du FAWE en tant que secrétaire honoraire. Elle est une éducatrice qui a occupé de nombreuses fonctions dans le secteur de l’éducation après avoir travaillé au niveau secondaire et universitaire en tant qu’enseignante et formatrice d’enseignants.

En 1975, Chung a rejoint le mouvement de libération du Zimbabwe en tant que membre de l’Union nationale africaine du Zimbabwe (ZANU) où elle était en charge de la recherche, de la planification et de la formation des enseignants. Sous sa direction, neuf écoles ont été créées pour accueillir 9 000 enfants zimbabwéens dans des camps de réfugiés au Mozambique. Six cents enseignants ont été formés au Collège Matenje, créé à cet effet au Mozambique. Le programme comprenait l’élaboration de programmes d’études et la rédaction de manuels pour quelques matières de base.

Après l’indépendance du Zimbabwe en 1980, Chung fut la première responsable de la planification de l’éducation. Il y a eu de graves problèmes concernant l’accès et la qualité de l’éducation pour les enfants africains. Sous sa direction, le taux de scolarisation dans le primaire est passé de 35% à la scolarisation primaire universelle, tandis que le taux de scolarisation secondaire est passé de 4% à 65% du groupe d’âge. M. Chung a mis sur pied le célèbre cours national de formation des enseignants du Zimbabwe (ZINTEC), qui a amélioré la qualité de la formation des enseignants du primaire. Elle a dirigé le renouvellement du programme d’enseignement primaire et secondaire, assurant ainsi une combinaison d’améliorations quantitatives et qualitatives dans le système éducatif.

Dr Chung a rejoint l’UNICEF à titre de chef du groupe pour l’éducation à New York en 1993. Ses principales réalisations à l’UNICEF ont été le développement de l’éducation dans les situations d’urgence. À l’époque, vingt-cinq pays ont été pris dans des conflits et des catastrophes naturelles, ce qui a perturbé leurs systèmes éducatifs. Le programme a permis le rétablissement immédiat de l’éducation pour les enfants affectés, qui autrement seraient privés de l’éducation en tant que réfugiés. L’UNICEF a également lancé un programme d’éducation des filles lequel a contribué à l’instauration de l’éducation primaire universelle dans la majorité des pays en développement.

En 1998, M. Chung a rejoint l’UNESCO en tant que Directrice de l’Institut international de l’UNESCO pour le renforcement des capacités en Afrique (IICBA) à Addis-Abeba. L’IIRCA a mis l’accent sur l’amélioration de la formation des enseignants et de l’utilisation des technologies de l’information et des communications (TIC) en Afrique. L’IIRCA a mis au point une série de bibliothèques électroniques pour les enseignants et a mis en place une formation informatique dans des universités éthiopiennes, ghanéennes et ougandaises, en utilisant le modèle existant de l’Université de Pretoria en Afrique du Sud.

Dr. Chung est l’auteur de plusieurs livres, son dernier livre étant Zimbabwe Looking East.

X