Renforcer la recherche sur le genre2017-12-08T14:40:22+03:00

Renforcer la recherche sur le genre dans le secteur de l’éducation en Afrique

Le FAWE s’est associé à l’Agence Norvégienne de Coopération pour le Développement (Norad) dans le cadre d’une initiative de recherches visant à renforcer la recherche sur le genre pour améliorer l’éducation des filles et des femmes en Afrique.

Les pratiques culturelles sexistes ont conduit à une inégalité du genre ancrée dans l’éducation, le marché du travail et les sphères politiques et sociales, au détriment des femmes.

Sur le plan politique, les femmes de nombreux pays africains sont gravement sous-représentées dans les organes directeurs et la prise de décisions à tous les niveaux, depuis les conseils de village en passant par le gouvernement national. Sur le plan économique, même si les femmes ont un fardeau de travail plus lourd que les hommes, elles restent les plus pauvres au monde. Et dans le secteur de l’éducation, la disparité entre les sexes en matière d’accès, de rétention et de performance continue en rappelant les objectifs non atteints fixés par les conférences, conventions et déclarations internationales ratifiées par de nombreux pays d’Afrique subsaharienne.

L’initiative FAWE-Norad visait à démontrer aux décideurs politiques le coût élevé des opportunités manquées pour les filles et les femmes africaines découlant d’une telle inégalité.

Il a exploité l’expertise d’un réseau de chercheurs et de défenseurs bien établis pour élaborer le programme basé sur le genre et l’éducation en Afrique subsaharienne, engager et dialoguer de manière constructive avec le gouvernement, les décideurs politiques et autres organes régionaux sur les approches et stratégies appropriées à adopter en termes de droits des femmes dans le secteur de l’éducation.

Les résultats des projets de recherche menés dans le cadre de cette initiative visaient à montrer comment corriger les inégalités entre les sexes qui empêchent les filles et les femmes d’exercer leur droit à l’éducation et leur participation significative au progrès social et économique de l’Afrique.

X