Call Us Today! +254 20 77 30537|fawe@fawe.org
Tuseme l’Autonomisation des Jeunes2018-01-31T09:44:06+00:00

Tuseme l’Autonomisation des Jeunes

Tuseme («Exprimons-nous!» en kiswahili) permet aux jeunes filles d’être autonomes et sensibilisées aux questions de genre en améliorant l’estime de soi, le leadership, les compétences sociales et de la vie ; ce programme favorise une attitude positive des garçons envers l’éducation des filles.
Dans de nombreuses communautés africaines, les filles sont socialisées pour être soumises et inconditionnelles. Cela nuit à leur participation en classe et affecte leur performance aux examens nationaux. Cependant, lorsque les filles sont habilitées à s’exprimer d’elles-mêmes, elles peuvent surmonter les contraintes liées au genre, en particulier celles imposées par la tradition culturelle.
Le FAWE estime que pour une transformation significative des relations entre les sexes, les filles doivent participer aux efforts visant à éliminer la discrimination et les inégalités auxquelles elles sont confrontées dans leurs écoles et au sein de leurs communautés. L’un de nos modèles phares est le programme novateur d’autonomisation Tuseme [Exprimons-nous!] qui utilise des techniques tel que le théâtre pour le développement dans le but de répondre aux préoccupations qui entravent le développement social et scolaire des filles. Tuseme forme les filles à identifier et comprendre les problèmes qui les affectent, à les articuler et à prendre des mesures pour les résoudre. Par le biais du théâtre, de la chanson et des arts créatifs, les filles apprennent des techniques de négociation, comment s’exprimer, la confiance en soi, la prise de décision et les compétences du leadership.
Tuseme a été lancé à l’Université de Dar es-Salaam, en Tanzanie, en 1996 et a été renforcé par le FAWE avec des composantes sur le genre dans l’éducation et des compétences de vie. Le modèle a été introduit au Burkina Faso, au Tchad, en Éthiopie, en Gambie, en Guinée, au Kenya, au Malawi, au Mali, au Mozambique, en Namibie, au Rwanda, au Sénégal, en Tanzanie, en Zambie et au Zimbabwe.
Plus de 80 000 étudiants ont bénéficié du modèle Tuseme du FAWE depuis 1996.

L’impact du modèle Tuseme du FAWE

  • Amélioration de l’estime de soi chez les filles et de leur leadership, de leurs compétences sociales et de leurs conditions de vie
  • Changement d’attitude positif des enseignants envers les filles
  • Réduction significative du harcèlement sexuel
X