FAWE signe un nouveau partenariat avec Norad pour doter 900 filles et jeunes femmes de compétences en entrepreneuriat

/, Nouvelles/FAWE signe un nouveau partenariat avec Norad pour doter 900 filles et jeunes femmes de compétences en entrepreneuriat

FAWE a conclu un nouveau partenariat avec l’Agence norvégienne de coopération pour le développement (Norad) dans le cadre d’une initiative visant à doter 900 filles et jeunes femmes de Zanzibar et du Mali de compétences en matière d’entrepreneuriat. Le projet de trois ans intitulé «Développer les compétences des adolescentes et des jeunes grâce à une formation technique et professionnelle novatrice et à la promotion des droits économiques des femmes et de l’équité des genres sur le marché du travail» démarre en 2019 et travaillera pour atteindre l’autonomisation de 900 adolescentes et jeunes femmes en leurs donnant des compétences professionnelles suffisantes en matière d’ entrepreneuriat et du démarrage et le développement des entreprises leur permettant de créer leur propre entreprises durables et de les rendre compétitives sur le marché du travail.

Le projet sera mis en œuvre à Zanzibar et au Mali par l’intermédiaire des Antennes Nationales de FAWE Zanzibar et FAWE Mali respectivement. Une caractéristique commune des deux zones d’intervention du projet est la grande vulnérabilité et la marginalisation des femmes. Bien que des progrès aient été accomplis en matière d’égalité des genres dans certains pays, le potentiel des femmes à participer, à contribuer et à bénéficier du développement durable, en tant que leaders, participantes et agents de changement n’a pas été pleinement exploité.

Un examen préliminaire menée par FAWE Zanzibar a révélé que la priorité est donnée aux hommes sur le marché du travail, tandis que les femmes sont laissées à la maison pour s’occuper de leur famille. Ceci est influencé par la culture et les croyances conservatrices islamiques à Zanzibar. En conséquence, les femmes sont laissées à la dépendance d’hommes sans aucune source de revenu, ce qui les rend vulnérables et les expose à la pauvreté, à la violence et à une marginalisation accrue. Un examen de FAWE-Mali a montré que le pays était en revanche victime de conflits violents touchant différents piliers du développement, notamment l’accès à l’éducation et à la formation professionnelle des filles et des femmes. Le mariage des mineurs est également répandu dans tout le pays, les parents organisant parfois des mariages pour les filles de 9 ans à peine. Le droit de la famille est en faveur des hommes et des femmes sont particulièrement vulnérables en cas de divorce, de droit de garde et de succession, ainsi que dans la protection générale des droits civils. Les femmes ont un accès très limité aux services juridiques en raison de leur manque d’éducation et d’informations, outre les coûts prohibitifs liés à l’acquisition de ces services.

FAWE et NORAD cherchent donc à garantir aux femmes un plein accès aux droits économiques et une égalité des chances de participer au marché du travail. En dotant les adolescentes et les jeunes filles de compétences professionnelles et entrepreneuriales, la création durable d’entreprises viables grâce à des compétences améliorées et aptes à l’emploi leur permettront de réaliser leur potentiel économique et d’améliorer leur employabilité et leur capacité à contribuer à l’élimination de la pauvreté du ménage. Le FAWE travaillera également avec Rozaria Memorial Trust en tant que partenaire d’apprentissage technique pour appuyer aux évaluations et à la documentation qui guidera les interventions programmatiques et les actions de plaidoyer du projet.

By |2019-01-15T12:52:57+00:00janvier 15th, 2019|Categories: En vedette, Nouvelles|

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X