Communiqué de Presse: L’UNESCO, le FAWE et Microsoft s’associent pour célébrer la Journée internationale des femmes et des filles en Science

//Communiqué de Presse: L’UNESCO, le FAWE et Microsoft s’associent pour célébrer la Journée internationale des femmes et des filles en Science

12 Février 2018, Nairobi – Le Bureau régional de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Est et le Forum des femmes éducatrices africaines (FAWE-Africa) et Microsoft Africa organiseront un évènement à l’occasion de la célébration de la Journée internationale des femmes et des filles scientifiques le lundi 12 Février 2018 au siège de l’ONU à Nairobi, Kenya.

Le rassemblement, créé à l’origine par les Nations Unies, vise à donner une visibilité aux femmes scientifiques qui ont fait la différence dans les domaines des sciences, des technologies, de l’ingénierie et des mathématiques (STEM) et à encourager les futures jeunes filles et femmes scientifiques, de même que les filles dans les écoles secondaires à regarder au-delà des stéréotypes sur le genre et à embrasser les carrières STEM.

Alice Ochanda, Chargée de programme Genre et Science au Bureau Régional de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Est, a déclaré: «Nous ne pouvons parvenir au développement durable sans l’égalité des sexes dans les sciences. La science a besoin du sixième sens dont seules les femmes sont dotées ». L’UNESCO gère un programme STEM complet sous la forme de Camps Scientifiques d’Excellence. Le programme, introduit en 2014, met l’accent sur le mentorat des filles dans les STEM afin de répondre au besoin de rapprocher la science des élèves du secondaire. La mise en œuvre est effectuée en étroite collaboration avec le Ministère de l’Éducation (ME), la Commission Nationale pour les Sciences, la Technologie et l’Innovation (NACOSTI) et la Commission Nationale du Kenya pour l’UNESCO. Les autres partenaires comprennent les universités, Safaricom, CISCO Systems, le Bureau Régional du FAWE, Women in Aviation (WIA-Kenya Chapter) et les industries. Le programme vise à inciter les filles à embrasser des matières scientifiques et d’ingénierie et à les nourrir en tant que futurs professionnels dans les STEM.

« Nous sommes extrêmement excités de voir les résultats qui émergent de ces célébrations. Nous espérons qu’en mettant en valeur la contribution des femmes dans les domaines des STEM en Afrique, le nombre de femmes diplômées et spécialisées dans les domaines liés à la science augmentera. Faisant une projection vers l’avenir, le FAWE continuera à plaider en faveur de l’intégration de la pédagogie sensible au genre dans les STEM et à identifier des modèles féminins dans les STEM pour encadrer et soutenir les filles et les encourager à exceller et à acquérir les compétences nécessaires pour s’engager efficacement dans le développement économique de leur pays», déclare Hendrina Chalwe Doroba, Directrice exécutive de FAWE Afrique. Le modèle STEM du FAWE a été développé en 2005 pour augmenter et maintenir l’accès, l’intérêt, la participation et la performance des filles dans les matières STEM à tous les niveaux. Le modèle forme les enseignants à adopter et à utiliser des programmes d’études STEM, les matériels d’enseignement et d’apprentissage et les pratiques en classe sensibles au genre. Le modèle a été introduit au Burkina Faso, au Cameroun, au Kenya, au Malawi, au Mali, au Mozambique, au Rwanda, au Swaziland, en Tanzanie, en Ouganda, en Zambie, à Zanzibar et au Zimbabwe et profite à plus de 10 000 étudiants chaque année.

Alex Nyingi, responsable des philanthropies pour l’Afrique subsaharienne chez Microsoft a ajouté, « Au cours des dernières années, Microsoft a lancé plus d’un programme pour encourager les filles dans les STEM. Grâce à nos Journées DigiGirlz, nous avons pu atteindre des centaines de filles par événement – dans sept pays différents. En outre, grâce à #MAKEWHATSNEXT, nous avons été en mesure de soutenir FAWE-Africa depuis 2016 en formant les jeunes, enseignants et étudiants à l’adoption de programmes d’études STEM et de matériels d’apprentissage sensibles au genre. Ces programmes avancent notre position sur l’égalité des sexes, tout en restant fidèles à notre mission d’apporter une transformation numérique en Afrique. »

Équiper tous les jeunes pour qu’ils soient prêts à être employés répond aux aspirations de Microsoft en matière de compétences numériques. En permettant aux jeunes femmes d’accéder à l’enseignement de l’informatique, les compétences requises pour les emplois à forte demande du futur seront satisfaites.

Le thème «Égalité et parité en science pour la paix et le développement» donne le ton d’un programme qui comprend des discussions de mentorat, des rôles modèles et le partage d’expériences (hautes et basses) par des femmes scientifiques prospères travaillant dans un domaine dominé par les hommes.

La cérémonie réunira des étudiants scientifiques des établissements secondaires et tertiaires, des femmes scientifiques, ainsi que des enseignants et des conférenciers qui contribuent à faire la différence dans la participation des filles aux sciences, à la technologie, à l’ingénierie et aux mathématiques (STEM). Ces derniers peuvent se réjouir de pouvoir partager les meilleures pratiques à travers des expositions et des démonstrations d’innovations scientifiques et technologiques réussies par des femmes scientifiques et des femmes scientifiques.

By | 2018-02-12T15:19:24+00:00 février 12th, 2018|Categories: Nouvelles|

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X