Organisation réussie par le FAWE de sa 2ème conférence internationale sur l’éducation des filles en Afrique

//Organisation réussie par le FAWE de sa 2ème conférence internationale sur l’éducation des filles en Afrique

Les 18 et 19 novembre 2020, le FAWE a accueilli la 2ème Conférence internationale sur l’éducation des filles en Afrique. En raison des restrictions dues au Covid-19, la conférence, organisée tous les trois (3) ans, s’est tenue virtuellement sous le thème « Vers des approches efficaces pour l’engagement et l’excellence des filles » : Préparer les filles africaines aux compétences du 21e siècle ».

Les discussions de la conférence étaient basées sur des thèmes tels que: Accroître la participation des filles dans les STIM; Combler le fossé entre l’éducation et les compétences du travail par l’offre de formations adaptées au marché du travail; La pédagogie sensible au genre et les politiques éducatives dans le cadre des STIM. Le but principal de la conférence était de fournir une opportunité de vivre des expériences esthétiques et des interventions artistiques afin d’explorer des voies alternatives de réflexion pour préparer les filles africaines aux compétences du 21ème siècle et renforcer l’adoption des STIM par les filles et les femmes.

Les panélistes ont animé des discussions en partageant des expériences de différentes régions d’Afrique, notamment d’Afrique de l’Est, de l’Ouest et de l’Afrique australe, en soulignant le besoin croissant d’intégrer la technologie dans l’éducation, comme en témoigne la pandémie actuelle. Le point fort de la conférence a toutefois été le lancement du portail en ligne du FAWE ainsi que du livret sur les STIM. En outre, un communiqué a été préparé à partir des discussions, des points de vue, des préoccupations, des engagements et des recommandations soulevés lors des séances plénières et des réunions thématiques de la conférence.

Parmi les invités distingués qui ont honoré l’occasion, citons : l’invitée d’honneur, la professeure Sarah Agbor, commissaire aux ressources humaines, à la science et à la technologie de l’Union africaine, Mme Hendrina Doroba Chalwe, directrice de division de la Banque africaine de développement (BAD), Mme Dana Amro (Dubai Cares), Mme Irere Claudette, ministre d’État chargée des TIC et de l’EFTP au Rwanda, Claudiana A. Cole, ministre de l’Education de base et de l’enseignement secondaire de Gambie, le Dr Yumiko Yokozeki, directrice de l’Institut international de l’UNESCO pour le renforcement des capacités en Afrique (IIRCA), le Dr David Moinina Sengeh, ministre de l’Education de base et de l’enseignement secondaire supérieur de Sierra Leone et la professeure Naana Jane Opoku- du Conseil du FAWE Afrique, entre autres.

By |2021-02-24T16:25:01+03:00février 24th, 2021|Categories: Nouvelles|

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X