Nomination de la Directrice Exécutive du FAWE en tant Présidente du GIMAC

//Nomination de la Directrice Exécutive du FAWE en tant Présidente du GIMAC

Le Comité de pilotage de la Campagne Gender is My Agenda (GIMAC) a nommé la Directrice Exécutive du FAWE, Mme Hendrina Chalwe Doroba Présidente pour une période d’un an (2017-2018).
La nomination le 25 janvier 2017, a été faite au cours de la réunion du Comité de pilotage du GIMAC tenue le 25 janvier 2017 au cours des réunions consultatives préparatoires de l’UA sur le Genre qui ont eu lieu du 21 au 27 janvier 2017 à Addis Abeba, en Éthiopie.

La nomination de Mme Doroba vient à la fois quand GIMAC élargit son engagement de plaidoyer au-delà de l’Afrique et cherche la reconnaissance du Conseil Social et Culturel Économique (ECOSOC) de l’Union africaine. ECOSOC est un organe consultatif de l’Union africaine composé d’organisations de la société civile (OSCs). Il a été établi conformément aux dispositions de l’article 5 et 22 de l’Acte Constitutif et des Statuts de l’Union africaine, adoptées par l’Assemblée de l’UA en juillet 2004.

En tant que Présidente du GIMAC, on espère que Mme Doroba poussera le réseau en renforçant le mécanisme de suivi du protocole Maputo au sein des États membres de l’UA, en renforçant les partenariats existants avec l’Union africaine et en développant la capacité des membres des OSCs afin de leur permettre d’exprimer leurs avis au niveau continental.

Dès le début en 2006, le GIMAC a constamment insisté sur la mise en œuvre complète des protocoles acceptés par les États membres de l’UA à savoir : le Protocole (2005) Maputo, la Charte africaine des Droits de l’homme sur les Droits des femmes en Afrique (2003), la Déclaration Solennelle sur l’Égalité des sexes en Afrique (2004), la Déclaration de Pékin sur l’égalité des sexes en Afrique (2004) et la Convention sur l’Élimination de Toutes les formes de Discrimination Contre les Femmes (1979).

Au cours de ces dernières années, le GIMAC a plaidé pour le rapport des États membres sur la mise en œuvre des protocoles de l’UA. Selon le Statut 2016 de Mise en œuvre du Protocole de la charte Africaine des Droits de l’homme et des peuples sur les Droits des Femmes en Afrique rapportent, des 52 pays qui sont signés à l’article 62 de la Charte Africaine, seulement 46 pays africains ont entièrement ou partiellement produit un rapport sur leurs accomplissements en matière d’égalité des sexes.

En outre, le réseau GIMAC joue un rôle central dans l’assurance de l’intégration de la dimension genre en Afrique dans différents domaines thématiques. Le FAWE, membre du réseau sous le domaine thématique de l’Éducation travaille pour développer une Stratégie d’Éducation sur le Genre pour la Stratégie d’Éducation Continentale de l’Afrique (CESA) 16-25 dont le but principal est d’aider les États membres africains à prendre une approche stratégique pour adresser les inégalités sur le genre et proposer des façons d’intégrer l’égalité des sexes dans et au travers de la mise en œuvre du CESA16-25.

Nous espérons que la Stratégie d’Éducation sur le Genre sorte avant fin de 2017.

Mme Doroba occupera désormais les fonctions d’Angie Dawa, Ancienne Directrice, Abantu pour le Développement.

By |2018-01-22T17:25:29+03:00janvier 26th, 2017|Categories: Nouvelles|

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X