Trente jeunes du FAWE ont reçu une formation sur les technologies de plaidoyer numériques de pointe

//Trente jeunes du FAWE ont reçu une formation sur les technologies de plaidoyer numériques de pointe

Il est évident que la technologie a contribué à changer la façon dont les gens pensent, agissent et comprennent les choses. Mieux, la technologie a réduit l’espace et le temps pris pour s’engager avec une plus vaste gamme d’audiences dans ce qui est venu le village planétaire. Comme époques évoluent, de plus en plus de gens recherchent de la technologie axée sur les innovations afin de résoudre leurs problèmes.

Ceci était le message d’un groupe d’au moins 30 groupes de jeunes femmes qu’elles ont ramené à la maison – parmi eux cinq Anciennes élèves du FAWE du Kenya, l’Éthiopie, l’Ouganda et le Sénégal – Au cours de la formation sur la défense des intérêts des Femmes organisée par YWCA et le Rozaria Memorial trust. La formation s’est tenue lors des réunions parallèles préparatoires de la 29ème réunion de la Campagne Gender is My Agenda (GIMAC) de l’UA, du 21 au 27 janvier 2017 à Addis Abeba en Éthiopie.

Les jeunes ont été largement conduits au travers des divers outils technologiques et canaux qu’ils peuvent utiliser pour lancer des campagnes et mobiliser des audiences afin d’influencer le changement tels que : les comptes des médias sociaux et des pages, des blogs, des sites Web, des hashtags parmi tant d’autres.

Étant une année spécifiquement mise à part pour délibérer sur des affaires de la jeunesse sous le thème « Exploiter le Dividende Démographique Par l’Investissement dans la Jeunesse », la formation a aussi couvert plusieurs contraintes des instruments de l’UA lesquels serviront aux délégués et auxquelles ils feront référence au cours de la semaine de longues consultations. Les jeunes ont été ainsi encouragés à revoir l’engagement des leaders de leurs pays dans la mise en œuvre des lois convenues et des règlements englobés dans les instruments en question.

Au cours des débats de jeunes, le terrorisme, Les Violences basées la Violence (VBG) et des systèmes éducatifs inefficaces ont été enregistrés comme problèmes-clés empêchant le bien-être et le développement des jeunes femmes sur le continent. Les forums ont observé que les filles, femmes et enfants ont été les premiers victimes à la suite de terrorisme, dont la plus part ont été enlevés et vendus comme des esclaves sexuels aux milices, violés et enceintés, ont cessés l’école et déconnectés de leurs familles.

‘Le Déplacement des familles, la déconnection des enfants avec l’école, les cas d’attaques et d’abus sexuels dans ces abris de fortunes pour les survivants « a noté Firehiwot Yemane, un Ancien élève de l’Éthiopie FAWE.
Les jeunes femmes invitent les gouvernements de l’UA à développer des mécanismes de préparation aux situations d’urgence pour protéger et rétablir les vies des victimes de violence.

Par rapport à l’éducation, les jeunes femmes ont observé qu’en général, la raison pour laquelle les jeunes prennent des décisions non informées sur leur santé reproductive sexuelle, ils manquent de connaissance. À cet égard le forum a recommandé l’inclusion de droits de santé sexuelle et reproductive dans des programmes d’études scolaires et des ateliers de sensibilisation sur l’utilisation de contraceptifs. Les jeunes ont également exprimé le besoin pour les adolescents d’être sensibilisés sur leurs droits afin qu’ils ne soient plus victimes de VBG. Les jeunes femmes ont aussi souhaité qu’il y ait un programme d’études basé sur les compétences dans les écoles après les sessions de formation habituelles dans les écoles.

La formation s’est achevée sur l’élaboration d’un document de résultats qui a été partagé avec le conseil des ministres prenant part aux consultations de l’UA au cours de la semaine. Cette année, le FAWE sous le Projet Advocacy Alliance pour les filles renforcera la capacité des réseaux régionaux et sous régionaux des jeunes des OSC afin d’influencer l’élaboration des politiques régionales et le contrôle des Violences Basées sur le Genre (VBG) et l’Exclusion Économique (EE). Une des façons dont l’organisation compte réaliser ceci est au travers de la mobilisation des organisations animées par les jeunes pour assister à ce type de forums régionaux.

By |2018-01-22T17:26:41+03:00janvier 23rd, 2017|Categories: Nouvelles|

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X