À la une

WORLD TEACHERS’ DAY: EMPOWERING TEACHERS, BUILDING SUSTAINABLE SOCIETIES WORLD TEACHERS’ DAY: EMPOWERING TEACHERS, BUILDING SUSTAINABLE SOCIETIES
Today, 5th October, World Teachers’ Day, as the global community comes together to support the new 2030 UN Agenda for Sustainable Development Goals (SDGs), FAWE and its network, would like to highlight the crucial role teachers play in achieving…

Les événements

Nos interventions

Le FAWE estime qu’il est important de démontrer à travers des interventions concrètes, la nature des facteurs qui contribuent à améliorer l'éducation des fillles en Afrique subsaharienne.

Malgré les progrès notables réalisés jusqu’ici pour améliorer la participation des filles dans l’éducation, il subsistent toujours des difficultés en ce qui concerne leur accès à l’école, leur niveau de rétention et leur réussite scolaire.

On compte parmi les obstacles qui subsistent dans la majorité des pays africains, la pauvreté, les attitudes et les pratiques coutumières négatives ainsi que les conséquences de ces comportements, telles que le mariage précoce, la gestion inadéquate du développement sexuel chez les filles, les répercussions du VIH/sida au niveau du foyer, les grossesses parmi les adolescentes et enfin la privation de l’autonomie pour les filles.

Par ailleurs, les environnements scolaires, ainsi que les services d’éducation au sens large, qui ne prennent pas en compte la dimension genre ont des répercussions négatives sur le niveau de participation des filles dans l’éducation.

Ces répercussions négatives se manifestent, à leur tour, par des taux élevés d’abandon, de redoublement et d’échec pour les filles dans toutes les matières et plus particulièrement en mathématiques, en sciences et en technologie.

Nous estimons qu’il est nécessaire de transformer les écoles ordinaires pour en faire des environnements qui intégrent le genre, afin d’améliorer le niveau de rétention et la réussite scolaire des filles, mais aussi pour accroître leur autonomisation grâce à l’acquisition de compétences leur permettant de surmonter les nombreuses formes de discriminations et d’inégalités sexuelles auxquelles elles sont confrontées.


Nous avons développé des interventions visant à offrir davantage d’opportunités pour les fillles au cours de leur études et à transformer de manière positive leur environnement scolaire. Nous œuvrons également pour obtenir l’intégration des meilleures pratiques résultant de ces interventions aux systèmes et aux pratiques d’éducation nationale.

Les interventions du FAWE comprennent :

  • Des modèles probants. Notre modèle de Centre d’excellence, le projet Tuseme pour l’autonomisation des jeunes, ainsi que les modèles de pédagogie intégrant le genre et de sciences, mathématiques et technologie ont été implantés dans de nombreux pays où ils ont fait leurs preuves en démontrant leur impact bénéfique en matière d’accès à l’école, de rétention et de réussite scolaire pour les filles.
  • Les bourses d’études. Nous offrons des bourses d’études, à la fois, aux filles et aux garçons issus de milieux défavorisés pour soutenir leur accès à la scolarité et la poursuite d’un cycle complet d’études primaires ou secondaires.
  • Les programmes et les projets ciblés. Nous ciblons des contextes et des problèmes ayant particulièrement trait à l’éducation des filles à travers des interventions telles que les Clubs des filles, les programmes dédiés au VIH/sida, les Clubs des mères, l’éducation et la formation techniques et professionnelles, et l’éducation dans les pays en situations de conflits et de post-conflits.
  • La recherche. Le FAWE mène une activité de recherche portant sur les questions relatives au genre et à l’éducation en Afrique subsaharienne afin de soutenir son activité de plaidoyer et pour mieux orienter les activités entreprises dans le cadre de ses programmes.

 Top

 Back to previous page