À la une

WORLD TEACHERS’ DAY: EMPOWERING TEACHERS, BUILDING SUSTAINABLE SOCIETIES WORLD TEACHERS’ DAY: EMPOWERING TEACHERS, BUILDING SUSTAINABLE SOCIETIES
Today, 5th October, World Teachers’ Day, as the global community comes together to support the new 2030 UN Agenda for Sustainable Development Goals (SDGs), FAWE and its network, would like to highlight the crucial role teachers play in achieving…

Les événements

Les sciences, les mathématiques et la technologie

De nombreuses filles en Afrique subsaharienne ne participent pas de manière significative en mathématiques, en sciences et en technologie, des matières où elles peinent à obtenir de bons résultats. Cette situation se prononce davantage aux niveaux d’enseignement supérieurs et une combinaison de facteurs contribuent à perpétuer ce déséquilibre, notamment des pratiques et des attitudes culturelles ainsi que des matériels pédagogiques et éducatifs qui font preuve de partialité.

Le FAWE a développé son modèle SMT, sciences, mathématiques et technologie, afin d’accroître et de maintenir l’accès, l’intérêt des filles dans les matières scientifiques, ainsi que leur participation et leurs résultats scolaires, et ce, à tous les niveaux.

À travers ce modèle, les enseignants reçoivent une formation pour apprendre à intégrer et à utiliser les programmes scolaires SMT, les matériels pédagogiques et éducatifs SMT et les pratiques SMT intégrant le genre en classe.

Ce modèle n’implique pas seulement les enseignants mais également, les personnes chargées de la planification de l’enseignement et des programmes, les femmes occupant des postes de responsables, et il contribue à sensibiliser les parents et les parties prenantes sur l’importance de la participation des filles dans les matières SMT.

Les caractéristiques du modèle SMT du FAWE

Le modèle SMT du FAWE se compose des caractéristiques puisant largement dans la mise en place d’activités et de ressources comprenant :

  • Les camps et les clubs de sciences.
  • Les voyages d’études.
  • Les profils de femmes ayant réussi dans des domaines liés aux sciences.
  • La familiarisation avec des modèles à suivre.
  • La remise de prix aux femmes et aux filles ayant réussi dans les matières scientifiques (SMT).

Le modèle de sciences, mathématiques et technologie a été créé en 2005 puis il fut implanté au Burkina Faso, au Cameroun, au Kenya, au Malawi, au Mali, au Mozambique, au Rwanda, au Swaziland, en Tanzanie, en Ouganda, en Zambie, à Zanzibar et au Zimbabwe.

Les retombées du modèle SMT du FAWE

  • Des taux de participation plus élevés dans les matières SMT.
  • De meilleurs résultats aux examens pour les filles.
  • Une amélioration de l’attitude des enseignants à l’égard des filles en SMT, notamment en ce qui concerne leur capacité et leur participation dans ces matières.
  • Une amélioration des outils pédagogiques utilisés pour les matières SMT.
  • Un changement positif de l’attitude des filles à l’égard des SMT.
  • Un gain en confiance chez les filles pour répondre aux difficultés scolaires.
  • Une amélioration des chances pour les filles pour la suite de leur carrière.

Plus de 15 000 étudiantes ont bénéficié du modèle SMT du FAWE depuis 1995.

 Top

 Back to previous page